S'informer
Rapport
Canada

Manifester sous intimidation : Rapport de mission d’observation du G7

Téléchargement 
Télécharger le document en PDF

Du 7 au 9 juin 2018, le Sommet du G7 s’est tenu à La Malbaie (Québec, Canada). Au cours des dernières années, la tenue de rencontres internationales similaires à celle-ci a donné lieu à de graves violations de droits et libertés. Craignant qu’à cette occasion de semblables violations ne se reproduisent, la Ligue des droits et libertés (LDL) et Amnistie internationale Canada (AI) ont convenu, en mars 2018, de mener une mission d’observation conjointe des libertés civiles.

Le G7 s’est finalement déroulé dans un climat de peur et d’intimidation. Les dirigeant-e-s politiques aux niveaux fédéral et provincial ainsi que les autorités policières ont failli à leur obligation d’assurer et de faciliter les conditions d’exercice des libertés d’expression et de réunion pacifique, comprenant le droit de manifester. Elles ont participé à la campagne de peur qui a précédé la tenue du sommet par le biais de discours associant manifestations et violence et ont cautionné la mise en place de mesures de sécurité dont l’ampleur et les coûts n’ont pas été justifiés.

Aussi, la Ligue et Amnistie formulent-elles 15 recommandations afin que les autorités honorent leur obligation de protéger et de garantir l’exercice du droit à la liberté d’expression et de réunion pacifique ainsi que du droit de manifester et qu’elles reconnaissent l’importance de protéger et garantir l’exercice des droits et libertés fondamentales dans une société démocratique.

 

Mis à jour le lundi, 22 octobre 2018