Amnistie internationale Canada francophone
   Pour nous joindre | SUIVEZ-NOUS SUR : FacebookTwitterYou Tube
Avouez! La torture, c'est inhumain. Campagne 2013
Téléchargez la campagne

© Privée




AGISSEZ!
• Raif Badawi, un blogueur ordinaire
• Majid Tavakkoli, leader étudiant iranien, arrêté et soumis à des traitements cruels et
   dégradants
LIBÉRÉ!
• Pochoir « Nous sommes toutes et tous Majid »
• Moses Akatugba, étudiant, accusé de vol et condamné à mort LIBÉRÉ!
• Claudia Medina Tamariz, représentante commerciale de produits homéopathiques torturée
• Le Protocole facultatif à la Convention contre la torture LE CANADA S'EST ENGAGÉ À LE RATIFIER

Raif Badawi, un blogueur ordinaire

Signez la pétition adressée au Roi d'Arabie saoudite

J'AGIS

Raif Badawi, fondateur d’un site internet, a été sanctionné de 10 ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende. La sentence a été confirmée en Cour suprême le 7 juin 2015. Cet homme est un prisonnier d’opinion.

Le 1er septembre 2014, la Cour d'appel de Djedda avait déjà confirmé la peine qui avait été prononcée le 7 mai 2014 contre Raif Badawi. Cet homme a été condamné à dix ans de prison, 1 000 coups de fouet et une amende d'un million de riyals saoudiens (soit presque 290 000$ CAN). Une fois sa peine de prison purgée, il restera soumis à une interdiction de voyager pendant dix ans ainsi qu'à une interdiction d'utiliser les médias. Le jugement rendu contre Raif Badawi est lié à la création de son site internet, « Libérez les libéraux saoudiens » (dont la cour a ordonné la fermeture), et à des accusations selon lesquelles il aurait « insulté l’islam ».

Demandez à M. Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, de s’impliquer personnellement dans la libération de Raif Badawi et la réunification avec sa famille.

Signez la pétition.

J'AGIS

Malheureusement Raif Badawi a commencé à recevoir les premiers 50 coups de fouet vendredi le 9 janvier 2015. La flagellation a eu lieu en public, après la prière du vendredi, devant la mosquée d'Al Jafali à Djedda. Nous craignons qu’il continue à recevoir les coups à chaque semaine à la suite de la décision de la Cour suprême. Selon la décision finale de la cour, il ne devra pas recevoir plus de 50 coups de fouet consécutifs, et un intervalle d'au moins une semaine devra être observé entre chaque série. La flagellation aura lieu en public, après la prière du vendredi, devant la mosquée d'Al Jafali à Djedda.

Raif Badawi est détenu depuis le 17 juin 2012 à la prison de Briman, à Djedda. Son avocat, Waleed Abu al Khair, est également en prison. Il purge une peine de 15 ans de réclusion en raison de son militantisme pacifique.

La famille de Raif Badawi vit maintenant au Canada. Sa femme et ses trois enfants s'ennuient tellement de Raif. Demandons la libération de Raif Badawi et sa réunification avec sa famille au Canada! 


DOSSIER : Prisonniers d'opinions en Arabie saoudite


TOUTES LES ACTIONS QUE VOUS POUVEZ FAIRE

PLUS D'INFORMATION

Participez. Pour d'autre. Avec d'autre.

© Amnistie internationale Canada francophone 2012